Dites au Conseil de Hay River : l’embauche de briseurs de grève détruit la ville

| 0 Commentaires

hayriverLes employés syndiqués de la ville de Hay River, dans les Territoires du Nord-Ouest sont en grève depuis le 9 février. Trois séries de négociations et de conciliation ont échoué à résoudre le différend.

Depuis mai, les négociateurs syndicaux ont demandé à la Ville de soumettre le conflit à l’arbitrage exécutoire. La Ville refuse l’arbitrage, disant qu’elle parviendra à un accord par voie de négociation. Les négociations ne vont nulle part.

En juin, la ville a commencé à embaucher des travailleurs de remplacement pour effectuer les tâches des 31 grévistes.

L’utilisation de travailleurs de remplacement a enflammé les esprits, déchiré cette petite communauté jusqu’à-là rapprochée, et créé des divisions qui mettront des années à guérir. Les tensions ont récemment abouti à la destruction de biens syndicaux et des menaces de violence à l’encontre des travailleurs en grève.

La ville de Hay River veut casser le syndicat en embauchant des briseurs de grève, en accentuant les tensions et en prolongeant le conflit.

Les membres du Syndicat des travailleurs du Nord en grève, demandent au Maire et au conseil de la ville de Hay River de soumettre le différend à l’arbitrage exécutoire par un tiers indépendant, pour une fin rapide et honorable à cette situation douloureuse.

Merci de les soutenir en envoyant le message ci-après.

Laisser un commentaire

Champs Requis *.