Dans des moments pareils, on rêve de redynamiser le mouvement ouvrier

| 0 Commentaires


L’année dernière était difficile pour les travailleurs et leurs syndicats. A travers le monde, lois régressives, contrôle et répression de la classe ouvrière sont notre lot quotidien.

Plus que jamais, il est nécessaire de construire sur les traditions de la solidarité syndicale en s’appuyant sur les technologies les plus récentes. C’est ce que LabourStart fait depuis 1998, et c’est pourquoi j’écris aujourd’hui pour demander votre aide.

Au cours de la dernière année, LabourStart a mené pas moins de 35 campagnes en ligne en solidarité avec des travailleurs dans de nombreux pays : Bangladesh, Brésil, Colombie, Équateur, Egypte, Gambie, Haïti, Hongrie, Iran, Israël, Kazakhstan, Corée, Libéria, Malaisie, Maroc, Nicaragua, Nigéria, Pérou, Turquie, Royaume-Uni, Ukraine, Ouzbékistan et Yémen.

Dans de nombreux cas, nous avons encouragé les travailleurs sur le terrain dans leurs luttes, obligé leurs employeurs à la table de négociation, sorti des syndicalistes de prison, mis fin aux lock-out et gagné des grèves.

Actuellement, nous menons campagne en faveur d’un syndicaliste iranien emprisonné et en grève de la faim, des journalistes qui se battent pour leurs droits en Somalie, des dockers à Madagascar licenciés pour avoir adhéré à un syndicat, des dirigeants syndicaux qui croupissent en prison en Turquie et des travailleurs du pétrole au Kazakhstan confrontés à une répression sévère.

Je suis convaincu que, dans beaucoup de ces cas, nos campagnes font la différence.

Notre travail a été reconnu l’année dernière lorsque nous recevions à la fois le prix international Arthur Svensson pour les droits syndicaux (Norvège) et le Prix Campaigner de la Fondation Sheila McKechnie (Royaume-Uni).

Au cours de la dernière année, nous avons également organisé une conférence mondiale sur la solidarité syndicale internationale (à Toronto) et nous en planifions une autre. Nous avons publié un excellent livre (en anglais), plein d’histoires inspirantes sur les luttes des travailleurs migrants.

Nos 861 correspondants bénévoles continuent de publier chaque jour, sur notre site Internet, des centaines de titres d’articles de presse concernant notre mouvement. Comme pour nos campagnes, notre service d’actualités les relaie gratuitement sur de nombreux sites et blogs syndicaux. Tous ces services sont disponibles en plusieurs langues.

Nos listes de diffusion dans des dizaines de langues dépassent désormais les 135 000 lecteurs.

Nous avons une grande et croissante présence sur Facebook et Twitter.

Tout cela coûte de l’argent.

Je sais que les comptes sont serrés, à la fois pour les travailleurs et leurs organisations. Mais j’espère que vous accepterez d’apporter un soutien financier à la mesure de vos moyens à LabourStart et que je puisse compter à nouveau, sur votre solidarité cette année.

Cliquez sur un bouton pour faire un don sécurisé en ligne:

En Euros

En dollars canadiens


 

Laisser un commentaire

Champs Requis *.